Stanley Chapman

Fatrazie ] Recherche ] Eh ! Go Ego Home ] Contact ] Plan du site ] Réf Errances ] Alphonse Allais ]


 

[ Oulipiens | STANLEY CHAPMAN ]


Élu à l’Oulipo le 13 février 1961 comme correspondant étranger, Stanley Chapman est le traducteur en anglais des Cent mille milliards de poèmes, ce qui lui valut « la stupéfaction et l’admiration » de Queneau. Chapman a également, entre autres, traduit plusieurs romans de Boris Vian. Membre du Collège de ‘Pataphysique, régent des Oratoires Épidéictiques, architecte, il vit à Londres (Middelsex). Il est également le fondateur de l’Outrapo (Ouvroir de Tragecomédie Potentielle) et membre de la Lewis Carroll Society.

 

Publications

Onze mille verbes, cent virgules, Temps Mêlés n° 98, Verviers, 1969.

L’impromptu de Jussieu, Dourdan, 1998.

Cosmilidin, Dourdan, 1998.

Messaline au Bistrot - Dragée Haute n°21. 1996. Publié par Noël Arnaud.
Epopélerinage - Dragée Haute n°35. 1999. Publié par Noël Arnaud.

 

Traductions

100 000 000 000 000 de poèmes, de Raymond Queneau, dans Oulipo Compendium, Atlas Press, 1999.

Heartsnatcher (L’arrache-cœur) de Boris Vian, Quartet, 1965.

Froth of the Daydream, l’Écume des jours, Boris Vian, Carnaby Street, 1967.

Liberty or Love, de Robert Desnos, Atlas Press, 1995.